Menu
Blog Employeurs

Du leadership à distance au leadership de proximité

Employeurs | 31 mars 2020 | Ecrit par Jan Devolder

Nous voyons actuellement beaucoup de blogs donnant des conseils et des astuces sur comment gérer une équipe à distance.  En soi, je n’ai rien contre de telles listes, même si j’ai envie d’émettre quelques commentaires.

Le fait que l’on porte autant d’attention au leadership à distance risque de le considérer comme quelque chose de très particulier, pour lequel vous devriez idéalement pouvoir compter sur une grande expérience ou expertise ou pour lequel vous devriez au moins avoir suivi une formation. Je ne pense pas. C'est pourquoi j'essaie d'adopter une approche légèrement différente dans ce blog.

Du leadership à distance au leadership de proximité
1. Faites comme d’habitude Vos collaborateurs vous connaissent et (supposons-le du moins) vous les connaissez. Cela ne change pas. Il est donc normal que vous restiez en premier lieu vous-même. Si vous avez l'habitude de travailler de manière plutôt chaotique, continuez à le faire. Bien sûr, il est bon de garder à l'esprit, de réfléchir un peu plus longtemps au contexte fortement modifié, mais restez fidèle à qui vous êtes. Le simple fait d'appliquer des techniques qui ne correspondent pas à ce que ou qui vous êtes peut créer un effet étrange chez l’autre. Au fait, sachez que même les employés lisent ces listes ...

2. La plupart des gens sont dignes de confiancePlus que jamais, je suis convaincu que les gens sont bien intentionnés. Par rapport à vous, leurs collègues, l'entreprise. Je suis très confiant que le message central du best-seller de Rutger Bregman est juste. Mais au fait, qui suis-je pour remettre cela en cause... ? Le livre regorge de ‘preuves’ et d'études qui confirment ses affirmations. Vous le constatez d’ailleurs à travers la centaine d’initiatives bienveillantes prises, à travers toutes ces expressions de solidarité, comme nous n’en avons encore jamais vécues. 

3. Interagissez Pour toutes les parties en présence - certainement dans les organisations où le travail à distance vient tout juste d’être instauré - il s'agit d'une situation nouvelle et exceptionnelle, d'une quête. Qu'y a-t-il de mal à partager avec votre équipe le sentiment de recherche, d'insécurité ? C'est un puissant signal de vulnérabilité et cela permet de réduire l'anxiété. Jetez les bases d'une équipe où les points de vue et les visions peuvent être partagés et où il y a place pour le dialogue. Sachez également que le véritable apprentissage ne se fait que grâce à l’interaction. Prenez le temps (et il y a en effet du temps qui se libère) pour investir dans ce qu'il y a de plus important au sein d’une organisation aujourd'hui et demain : l'apprentissage.

4. Un grand Development centreJe me suis déjà rendu compte quelques fois que tout manager peut/doit aujourd'hui passer par un « vrai » centre de développement (situation toute nouvelle). Profitez de cette occasion unique pour vous remettre en question. Une théorie intéressante qui pourrait vous aider dans ce domaine est celle de Carol Dweck, qui affirme que les personnes à « fixed mindset » ont plus de mal (et donc souvent ne choisissent pas de le faire) à évoluer vers et dans un nouveau contexte. 

Aujourd'hui, personne n'a le choix et c'est une nouveauté pour tous. Si vous vous considérez comme plutôt fixed (bonne nouvelle d'ailleurs : vous n'êtes pas né avec un fixed ou growth mindset) mais  que vous traversez cette période assez bien aujourd'hui, demandez-vous ce que vous faites différemment, mais surtout comment vous pensez différemment qu'à l'époque d’avant le COVID-19. Peut-être que vous êtes plus flexible, plus coulant, que vous vous concentrez davantage sur l'essentiel, ... soit apprendre des choses !  Armez-vous de ces constatations.
 
5. L'accent est mis sur le nouveau QIQuestion cruciale : sur quoi vous focaliser ? Même au cours de la semaine dernière, j'ai remarqué (même chez moi !) qu'une fois le ‘choc’ passé, le focus est revenu bien aisément et rapidement sur la ‘façon’ dont nous pourrions au mieux nous organiser. La mise en place de groupes de travail, l’utilisation de ‘Microsoft Teams’ qui a été explorée plus avant, des dizaines de formations sur la mise en place de réunions Skype, et bien d'autres choses ont été mises en avant. En y regardant de plus près, c'est ce qu’il y a de plus facile et surtout ce qui mène le plus rapidement à des résultats. Mais faut-il vraiment se concentrer sur ce point ?  S'il y a quelque chose que nous pouvons apprendre de cette crise en tant que manager, c'est d’être et de rester concentré sur ce qui importe vraiment. Ne manquez pas de remplir la réponse pour vous-même, ce n'est plus si difficile qu’avant.