Menu
Blog Entrepreneurs

Trois conseils pour une offre convaincante

Entrepreneurs | 08 août 2019 | Ecrit par Frederik Dhont

Un internaute remplit le formulaire sur votre site web pour connaître le prix d’un produit/service. Très enthousiaste, vous appelez votre éventuel nouveau client pour savoir en quoi vous pouvez lui être utile. Au terme de la discussion, vous promettez de lui envoyer une offre. Un moment clé, car votre offre peut le convaincre comme le décevoir d’un simple coup d’œil. Sans compter qu’elle a aussi des répercussions juridiques.

Trois conseils pour une offre convaincante
Voyez ce blog comme une offre (gratuite) et découvrez-y trois conseils en or pour transformer vos offres en ventes fermes.

1. Commencez par les fondamentauxLes informations ci-dessous doivent absolument figurer dans toutes vos offres :
Votre logo et le nom de votre entreprise : de quoi permettre au destinataire de vous identifier directement
Duurzame-inzetbaarheid-paars_preview.png Vos coordonnées : numéro de téléphone, adresse e-mail, adresse, site web, numéro d’entreprise et éventuellement RPM. Quelqu’un utilise-t-il encore un fax ?
Kalender-paars_preview.png La date : quel jour avez-vous envoyé l’offre ?
Wij-spreken-uw-taal-paars_preview.png Brève description : de quels services ou de quels biens est-il question ?
Warranty-paars_preview.png Liste de prix : combien ça coûte ?

Vous pouvez également ajouter ces renseignements :
Inventaris-paars_preview.png Numéro de suivi : très pratique si vous envoyez beaucoup d’offres
Groeien-op-eigen-ritme-paars_preview.png Validité : cette information vous couvre, par exemple, en cas de fluctuation des prix sur le marché 
Loonbeheer-paars_preview.png Mode et délai de paiement : l’acheteur doit-il payer avant ou après ? Doit-il verser un acompte ou effectuer des paiements intermédiaires ?
Korting-paars_preview.png Réduction : vous octroyez une réduction sur la quantité, une remise outlet, un escompte pour règlement anticipé… ? Mettez-le en avant !
Pensez aussi au plaisir des yeux. Donnez envie au lecteur de parcourir votre offre et optez pour une mise en page attrayante

2. Donnez une brève explicationLes concepts que vous employez au quotidien peuvent s’avérer très obscurs pour le client. On appelle ce biais la « Malédiction de la connaissance ».
Ne vous contentez donc pas d’indiquer « ANB X101 SP 2000W - 380 € HTVA » dans la liste de prix, mais expliquez aussi à quoi ce code fait référence. Plus vos prix seront précis et transparents, plus vous inspirerez confiance.

Vous pouvez également contextualiser votre offre dans l’e-mail joint. Expliquez clairement à votre futur client le but de l’offre et les avantages dont il bénéficiera. Par exemple : « Vous trouverez en annexe notre offre pour la rénovation de votre salle de bains avec des matériaux de qualité supérieure. »  Soyez sûr de vous et écrivez comme s’il ne faisait aucun doute que le client allait passer commande.
 
  • Votre tarification est-elle raisonnable ? Lisez le blog ‘Intéressez-vous à vos chiffres!'

  • Votre prospect a mentionné des points d’attention importants durant l’entretien téléphonique ? Reprenez-les dans l’e-mail joint à l’offre. Spécifiez également les vôtres (p. ex. raccordement électrique requis) ainsi que vos réserves (p. ex. quid en cas de mauvais temps ?). La disposition de l’article 2.3 des conditions générales est cruciale ? Portez-la brièvement à l’attention du client dans l’e-mail. Ce qui nous amène au 3e point…

    3. Joignez vos conditions généralesLes conditions générales permettent de mettre tous les clients sur un même pied d’égalité. Mieux vaut mentionner ces petits caractères dès l’offre afin que le client puisse en prendre connaissance avant de passer commande. S’il ne les reçoit qu’une fois son achat finalisé, avec la facture ? Vous risquez de ne pas pouvoir les invoquer, car rien n’a été convenu au moment de la commande.

    Renvoyer aux conditions s’avère toujours judicieux. Vous pouvez, par exemple, inclure la phrase qui suit au recto de l’offre et dans l’e-mail joint : « En signant cette offre, vous déclarez avoir lu et accepté nos conditions générales en annexe. »

    Notez, par ailleurs, que la règle veut que votre offre soit juridiquement contraignante. Si vous n’en avez pas convenu autrement (par exemple dans vos conditions générales) et que le client accepte l’offre, vous êtes tenu de lui fournir les prestations. Si une offre claire et détaillée est agréable à lire pour le client, elle est aussi juridiquement judicieuse.
     
  • Lisez le blog 'Conditions générales, un must ?'

  • Vous avez besoin d’aide pour établir des offres qui font mouche ?

      Contactez-nous

     
    0 Commentaire(s) Cacher/Montrer les commentaires
    Pas de commentaire.
    Laissez un commentaire