Menu
Blog Employeurs

Sept avantages pour les travailleurs du secteur horeca

Employeurs | 11 juin 2021 | Ecrit par Els Vanderhaegen

Les terrasses ont réouvert début mai. Et comme les chiffres s'améliorent, depuis le 9 juin, les restaurants, cafés et brasseries ont été autorisés à servir les clients à l'intérieur. Mais après tous ces mois de fermeture forcée, il y a de fortes chances que votre personnel ait cherché - et trouvé - un autre emploi entre-temps. Vous devez donc chercher du personnel supplémentaire. Mais comment susciter l'enthousiasme pour un jobi dans l'horeca ? Voici sept avantages pour les travailleurs de l'horeca !

Notre dossier 'Réouverture de l'horeca'
Sept avantages pour les travailleurs du secteur horeca
Qui veut travailler de l'horeca ?La pandémie du coronavirus et les mesures qui y sont liées ne facilitent pas la tâche des exploitants du secteur de l'horeca. Maintenant que les établissements sont à nouveau ouverts, les restaurateurs et les cafetiers doivent agir rapidement.

Ils veulent aussi être prêts pour les périodes de pointe - quand il fait beau, les jours de match ou pendant les vacances, par exemple. Cela nécessite beaucoup de personnel flexible.

Mais la perception envers le secteur horeca n'est pas idyllique : il est donc grand temps de mettre en évidence les avantages de travailler dans ce secteur !
 

Prime travail du dimanche et prime de nuit

Dans le secteur horeca, travailler un dimanche ou un jour férié, donne droit à une indemnité de 2 euros par heure effectivement prestée, avec un maximum de 12 euros par jour. Le travail du dimanche comprend toutes prestations effectuées le dimanche entre 00h01 et 24h00.

Les travailleurs de l'horeca qui travaillent entre 00h00 et 05h00 reçoivent une prime de nuit équivalant à 1,3131 euros par heure prestée.
 

Ecochèques

Tous les travailleurs du secteur horeca ont droit à des éco-chèques d'une valeur maximale de 250 euros. C'est également le cas pour les travailleurs occasionnels et à temps partiel. Seuls les étudiants et les travailleurs soumis à des cotisationss de solidarité ne reçoivent pas d'éco-chèque.

Que doivent respecter les employeurs et leurs travailleurs ? À quoi pouvez-vous utiliser les éco-chèques et quand sont-ils octroyés ? Vous pouvez le lire dans notre article sur les Ecochèques.
 

Indemnité vélo et intervention domicile-lieu de travail

Les travailleurs qui se rendent au travail à vélo ont droit à une indemnité vélo. Ceux qui se déplacent en transports publics ou en voiture reçoivent également une indemnité pour leur déplacement domicile-lieu de travail. Pour cela, le salarié doit habiter à au moins un kilomètre.

Dans le secteur horeca, cette intervention a été prévue dans une convention collective, et il s'agit d'une obligation de l'employeur envers le salarié.
 

Congé extralégal

Les travailleurs du secteur horeca ayant dix ans d'ancienneté bénéficient d'un jour de congé supplémentaire à chaque cinquième anniversaire de leur contrat de travail.

Votre entreprise compte plus de cinquante travailleurs ? Dans ce cas, ils recevront leur premier jour supplémentaire après cinq ans de service.
 

Opportunités de formations

Cours en ligne, formations sur mesure, conseils, astuces et inspiration. Chaque exploitant du secteur horeca et chaque travailleur trouvera son compte chez Horeca Forma. Et le plus intéressant de tout ? Tous les formations sont gratuites !
Voir l'offre d'Horeca Forma Wallonie et Bruxelles.
 

Congé de carrière

Dans le secteur horeca, une entreprise de plus de vingt salariés est également tenue d'établir un plan d'emploi. Ce plan définit des mesures visant à maintenir les travailleurs plus âgés ( 45 ans et plus) au travail plus longtemps. L'une de ces mesures est le congé de carrière. Les salariés du secteur horeca âgés de 56 ans et plus ont droit à un jour supplémentaire de congé extra-légal, qu'ils doivent prendre dans l'année (et non cumuler).

Vous pouvez en savoir plus à ce sujet sur notre page "Congé extralégal travailleurs âgés".
 

Pension complémentaire

Travailler dans le secteur horeca donne droit à une pension complémentaire en fin de carrière. Il s'agit d'un complément à la pension légale qui est constitué par les cotisations versées par l'employeur.

Concrètement, cela signifie que chaque employeur du secteur horeca dépose 1 % du salaire mensuel de chaque travailleur sur un compte séparé auprès d'un assureur. Ce capital - plus les intérêts - constitue la pension complémentaire.

Vous voulez en savoir plus ? Vous pouvez trouver toutes les informations sur le site web du Fonds du deuxième pilier 302.


Le capital humain est centralLes partenaires sociaux du secteur horeca se soucient du capital humain et de l'équilibre entre le travail et la vie privée. Les avantages ci-dessus le démontrent. Toute personne à la recherche d'un emploi varié et stimulant trouvera forcément un poste de travail humain dans le secteur horeca.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur l'emploi de personnel horeca ?

Lisez notre dossier