Menu
Blog Entrepreneurs

Comment être pris au sérieux en tant que jeune entrepreneur ?

Entrepreneurs | 06 février 2020 | Ecrit par Oliver Op de Beeck

« Pourquoi devrais-je collaborer avec vous alors que votre concurrent a 20 ans d’expérience dans le secteur ? »

Bon nombre de jeunes entrepreneurs ont déjà dû essuyer ce genre de remarque. Être pris au sérieux est loin d’être évident quand on est un jeune entrepreneur. 

Comment être pris au sérieux en tant que jeune entrepreneur ?
Cet article de blog vous livrera trois conseils concrets pour que vos connaissances ne soient dorénavant plus mises en doute.

1. Soyez en règle dans votre administrationLorsque vous établissez des offres, assurez-vous d’avoir une présentation solide qui reprend toutes les mentions légales. Des erreurs de débutant vous font perdre la confiance des clients... Ne leur donnez pas de raison de voir leurs soupçons confirmés.

C’est la raison pour laquelle j’insiste pour que votre administration soit en règle. Si vous établissez des factures correctes, répondez à temps aux e-mails et adoptez une attitude professionnelle sur le plan des affaires, vous avez déjà bon sur bien des points.

2. Prouvez votre expérience à l’aide d’études de cas20 ans d’expérience ne représentent pas nécessairement un gage de qualité. L’inverse est vrai aussi. Ce n’est pas parce que vous avez 20 ans d’expérience que vous connaissez votre métier.

La rédaction d’études de cas est une méthode pratique pour contourner l’obstacle des années d’expérience. Elles peuvent prendre la forme d’un document, d’une vidéo ou d’une présentation qui présente tout ce que vous avez déjà accompli pour d’autres clients.

Vous êtes un jeune entrepreneur dans le secteur de la construction et vous vous spécialisez dans les piscines ? Utilisez des photos et du contexte pour expliquer pourquoi vous avez adopté cette approche pour ce projet.

Pourquoi avoir choisi ces dalles et pourquoi le bassin est-il ovale ? Justifiez vos choix au moyen d’un raisonnement clair et vos clients potentiels mettront moins vos compétences en doute. Ne vous contentez pas de dire que vous connaissez votre métier : prouvez-le.

3. Respirez la confiance en vousVotre attitude est déterminante. Si un client vous pose une question inattendue pendant une entrevue, essayez de ne pas improviser et de ne pas inventer votre réponse. Appuyez-vous sur votre expérience, ou osez avouer que vous ne savez pas, mais que vous allez vous renseigner.

En dégageant de la confiance en vous, vous montrez à votre interlocuteur que vous savez de quoi vous parlez. Et oser avouer que vous ne savez pas tout est tout à votre honneur. Les gens ne sont pas enclins à collaborer avec des « je-sais-tout ». Ceux qui se comportent de la sorte ont d’ailleurs tôt fait de perdre leur naturel.

Restez donc ferme et montrez que vous connaissez votre secteur, sans bluffer. Personne ne peut tout savoir. Il y a toujours des choses à apprendre. Vous n’avez pas la réponse à une question ? Soyez honnête et avouez-le.

ConclusionPour être pris au sérieux en tant que jeune entrepreneur, gardez bien ces trois conseils en tête. Il n’y a pas d’âge pour respirer le professionnalisme. Il suffit de savoir y faire.


Vous êtes (jeune) entrepreneur et vous aimeriez bénéficier des conseils d’un spécialiste ? Vous vous posez certaines questions ?

  Contactez-nous