Menu
Blog Entrepreneurs

6 manières de tester concrètement son idée

Entrepreneurs | 22 février 2019 | Ecrit par Davy Courteaux

Envie d’être rassuré sur le potentiel de votre idée ? Une seule et unique chose à faire… La TESTER ! Et c’est possible sans avoir forcément déjà de produit ou service « prêt » à la vente. Dans cet article, je vous partage 6 manières de VRAIMENT tester votre idée.

6 manières de tester concrètement son idée
1. PLANIFIER UNE CAMPAGNE DE CROWDFUNDING
 C’est le phénomène de ces dernières années. Une technique parfaite pour tester le potentiel de son idée sans dépenser un 1€ et qui peut en plus rapporter gros. Le concept est simple : vous présentez votre projet sur une plateforme en ligne et vous invitez vos proches et moins proches à vous soutenir. Ceux qui acceptent vont faire un don en échange de quelque chose. Nombreux sont les entrepreneurs qui utilisent le crowdfunding pour pré-vendre leur produit… L’occasion de tester l’attraction des clients ! Voici quelques plateformes intéressantes en Belgique : Hello Crowd, KissKissBankBank, Ulule & Kickstarter.

2. ORGANISER DES VENTES PHYSIQUES FICTIVES À DOMICILE OU SUR BROCANTESC’est LA technique que je vous conseille d’expérimenter… très peu d’investissements au départ et riche en enseignements. Organisez une vente à domicile ou proposez un stand le plus crédible possible sur une brocante ou dans un shopping et faites des ventes comme si tout existait vraiment. Au moment où le client fera acte d’achat, vous lui préciserez la supercherie en lui annonçant que très prochainement votre produit sortira. Un billet qui sort est beaucoup plus puissant qu’un OUI dans une étude. Grâce à ces journées de ventes, vous aurez développé une première liste de clients et vous pourrez estimer votre chiffre d’affaire potentiel sur base d’informations solides.
 
Lisez aussi : « Passer du concept aux premiers clients »
 
3. TESTER LES VENTES EN LIGNEInternet vous offre de nombreuses possibilités pour vendre sans forcément avoir de numéro de TVA ou de compétences particulières en création de site web. Vous pouvez passer par des groupes Facebook, des lives Instagram, des marketplaces et même des solutions de e-shop comme Shopify. N’ayez pas peur de vendre. C’est le seul moyen de savoir si votre projet a un avenir ou pas. Vous vendez en ligne et puis vous remboursez les gens en précisant que grâce à eux vous allez pouvoir lancer prochainement votre projet. Ils comprendront si vous leur expliquez correctement la démarche.

4. CONVAINCRE AVEC UNE PLAQUETTE DE PRÉSENTATION C’est compliqué pour vous de faire un prototype crédible ? Alors optez pour la plaquette de présentation réalisée par un excellent graphiste. Ensuite, prenez votre téléphone et tentez de planifier un maximum de rendez-vous. La qualité de vos visuels & votre passion feront le travail. Vous devez croire profondément que votre produit existe et maitriser votre histoire, votre argumentaire. En cas de marque d’intérêt, vous sortez alors le bon de commande dans lequel vous précisez un délai de livraison que vous êtes sûr de pouvoir honorer.

Si le client insiste pour voir le produit, ne partez pas en courant. Expliquez votre démarche avec passion et conviction. Il ne pourra que vous suivre et vous soutenir.

5. COLLABORER AVEC L’ASBL LJEChaque année plus de 3000 jeunes tentent l’aventure entrepreneuriale en bénéficiant d’avantages incroyables offerts par la structure LJE. Ils ont quelques semaines pour trouver une idée, développer le projet et vendre. Et si leur projet était le vôtre ? Tentez d’infiltrer le système et essayez de faire adopter votre idée par une équipe de jeunes motivés. Pendant 1 an, ils testeront votre idée dans un contexte positif et sécurisant.
 
6. INTREGRER UNE COUVEUSE D’ENTREPRISEVous n’avez que quelques euros et vous préférez les investir dans votre projet plutôt que dans des démarches administratives (notaire, capital minimum, etc.) ? Tentez l’aventure de la couveuse d’entreprise. Ce sont des structures qui vous offrent leur numéro de tva & de l’accompagnement. Cerise sur le gâteau en passant par ces structures, vous pouvez garder votre indemnité du chômage.

Plus d’excuses... Il est temps de vendre.