Se connecter
Service & Contact e-Shop Securex.be
Se connecter

Etablissement du précompte professionnel : poser les bonnes questions

La plupart du temps, quelques premières questions bien choisies permettent d’identifier correctement la situation fiscale du travailleur/contribuable et d’ainsi d’établir correctement, le précompte professionnel sur ses rémunérations.

Dernière mise à jour le 14 avril 2022

Nous vous les avons recensées ci-dessous.

  • Le bénéficiaire des rémunérations est-il un travailleur salarié, dirigeant d’entreprise ou encore pensionné ?
  • le bénéficiaire des rémunérations est-il un habitant du Royaume ou un non-résident ?
  • s’il est résident, habite-t-il en Région flamande, bruxelloise ou wallonne ?
  • s’il est non-résident, peut-il ou non, pour le calcul du précompte, être assimilé à un habitant du Royaume ?
  • les rémunérations sont-elles payées périodiquement ou non ?
  • pour les rémunérations payées périodiquement, leur montant brut mensuel imposable est-il supérieur à 7.500 euros ou, au contraire, inférieur ou égal à 7.500 euros ?
  • le bénéficiaire des rémunérations est-il isolé ou marié (ou cohabitant légal) ? Sa situation a-t-elle changé durant l’année en cours ?
  • lorsque le bénéficiaire est marié, son conjoint a-t-il également des revenus professionnels propres ?
  • le bénéficiaire a-t-il des personnes à charge ? Y a-t-il une personne handicapée ?

Ces questions feront l’objet des sections suivantes.

Tous les articles sur Règles générales