Menu
Blog Entrepreneurs

Vous débutez en tant que freelance ? Voici à quoi ressemble votre futur revenu !

Entrepreneurs | 25 septembre 2020 | Ecrit par Philippe Van der Linden

Vous envisagez de vous lancer comme indépendant, mais vous vous interrogez sur l’aspect financier ? En tant qu’indépendant, vous avez la possibilité d’adapter totalement vos revenus à vos besoins (tant en euros qu’en avantages). Ici, on ne parle plus de « salaires et avantages extralégaux », mais de « revenus et frais professionnels ». Ci-dessous, vous découvrirez comment les frais professionnels peuvent constituer un avantage et quelles sont les dépenses que vous pouvez généralement déduire en tant que freelance.

Vous débutez en tant que freelance ? Voici à quoi ressemble votre futur revenu !
Comment les frais professionnels se transforment-ils en avantages ?En tant que freelance, vous devez rassembler un certain nombre d’éléments pour pouvoir exercer votre profession. Il vous faut par exemple une voiture pour vous déplacer, un ordinateur portable pour votre travail ou un abonnement LinkedIn pour entretenir votre réseau. C’est ce que nous appelons des frais professionnels et il s’agit d’éléments grâce auxquels, en tant que freelance, vous façonnez votre package salarial.

L’avantage réside dans la déductibilité de ces frais professionnels. Mais, concrètement, ça veut dire quoi ? 

Pour commencer, clarifions certains concepts : 
  • Chiffre d’affaires - C’est le total des montants que vous facturez à vos clients (hors TVA). En d’autres termes, ce sont les revenus de votre activité.
  • Frais professionnels (déductibles) - Il s’agit des frais que vous engagez pour pouvoir exercer votre profession.
  • Cotisations sociales - Il s’agit de la partie de vos revenus que vous devez céder pour avoir droit à la sécurité sociale belge, à savoir : au remboursement des visites chez le médecin, au seul paiement du ticket modérateur pour les médicaments, à l’indemnité en cas de perte de revenus pour cause de maladie ou d’accident…
  • Revenu imposable - Après déduction des frais professionnels de votre chiffre d’affaires, il reste votre revenu imposable. Il s’agit donc de la base sur laquelle seront calculés vos cotisations sociales et votre impôt des personnes physiques. 
  • Impôt des personnes physiques - La partie de vos revenus prélevée pour financer les pouvoirs publics belges, par exemple pour la construction routière, l’infrastructure, l’éducation, les fonctionnaires, etc. 
  • Partie privée des frais professionnels - Pour un certain nombre de frais professionnels, on estime à juste titre que vous en faites également usage à titre privé. Par conséquent, ces frais ne peuvent pas être intégralement déduits de votre chiffre d’affaires pour déterminer vos revenus. En d’autres termes, vous devrez payer une partie de ces frais avec votre revenu net.
  • Revenu net - C’est ce qu’il reste après déduction de l’impôt des personnes physiques de votre revenu imposable. Vous devrez bien entendu payer la partie privée de vos dépenses professionnelles ; ce qui subsistera ensuite est la partie de votre revenu que vous pourrez consacrer librement à vos besoins personnels (nourriture, vacances, sorties, loisirs, etc.).
La déductibilité signifie que le coût peut être déduit de votre chiffre d’affaires avant que vous ne payiez l’impôt sur vos revenus. En d’autres termes, chaque frais professionnel est un moyen de maintenir votre revenu imposable à un niveau bas afin que vos cotisations sociales et votre impôt des personnes physiques restent également aussi bas que possible. La déductibilité est généralement indiquée par un pourcentage précisant quelle partie de cette dépense peut être considérée comme des charges professionnelles. 

Où réside l’avantage ? Voici cinq domaines où les charges professionnelles peuvent également constituer un avantage privé

1. MobilitéLorsque vous achetez un vélo ou une voiture, l’avantage est que vous paierez une grande partie des frais liés tant à l’acquisition qu’à l’entretien par le biais de revenus non imposés. Cela signifie que vous pourrez peut-être opter pour une voiture un peu plus grande ou plus confortable. Vous préféreez un modèle électrique ? Comme la déductibilité des voitures est en partie déterminée par le niveau de pollution, les voitures électriques peuvent être déductibles à 100 %, malgré un usage privé. Un vélo électrique ou un speed pedelec peut même être déductible à 120 % (en d’autres termes, vous pouvez déduire plus que les frais que vous encourez réellement !).

Pour les transports en commun et l’économie collaborative, la distinction entre déplacements privés ou professionnels s’opère principalement par trajet. 

Vous êtes, en tant qu’indépendant, totalement libre de choisir le moyen de transport répondant le mieux à vos besoins. 

2. AssurancesLes assurances représentent un moyen idéal de tirer profit, à titre privé, des frais professionnels.
Les plus populaires sont :
  • Pension : Avec la PLCI et l’EIP, vous pouvez  mettre de côté des montants pour votre pension. Ces sommes sont déductibles à 100 % en tant que frais professionnels et vous seront versées à votre 65e ou 67e anniversaire. Vous pouvez en outre demander de manière anticipée les montants épargnés (une partie de ceux-ci) s’ils servent à l’achat ou à la rénovation d’un bien immobilier.
  • Revenu garanti : Cette assurance est également déductibles à 100 %.  Si vous avez un accident ou une maladie qui vous empêche de travailler, cette assurance vous permet de ne pas avoir à vous soucier en plus de votre situation financière (outre les soucis que votre maladie ou votre accident vous cause déjà).
  • Responsabilité : Cette assurance est également considérée à 100 % comme des frais professionnels et vise à vous permettre d’effectuer votre travail en toute sérénité. Les éventuelles fautes professionnelles que vous commettriez vis-à-vis de votre client et qui lui causeraient des dommages sont couvertes par cette assurance.
  • Hospitalisation : Les frais d’hospitalisation ne sont PAS déductibles en tant que frais professionnels pour les indépendants. Vous devrez donc payer la totalité de cette dépense avec votre revenu net.
3. Développement personnel/professionnelCet avantage est souvent négligé, mais constitue un important facteur de différenciation par rapport aux salariés puisque, en tant qu’indépendant, vous êtes totalement libre de choisir comment vous investissez dans votre développement personnel. Livres, formations, séminaires ou cours en ligne : c’est vous qui décidez ce qui est important pour vous.

Vous pouvez en outre vous faire accompagner pour tirer le meilleur de vous-même grâce au coaching. En tant qu’entrepreneur, votre développement personnel est d’une importance capitale pour l’avenir de votre activité !

4. OutilsLe matériel que vous allez utiliser est souvent aussi un élément dont vous profiterez à titre privé. Comme pour un véhicule, cela vous donne la possibilité d’acheter peut-être un ordinateur portable ou un téléphone un rien plus performant pour vos besoins professionnels. Cet appareil plus performant sera dès lors aussi un outil de choix dans le cadre de votre vie privée.

Les outils comprennent par exemple aussi les logiciels ou abonnements à des outils en ligne dont vous avez besoin pour votre travail. C’est vous qui les choisissez, et ils sont déductibles à 100 % en tant que frais professionnels.

5. ConnectivitéVous ne pouvez pas vous permettre de ne pas être connecté à votre réseau et à vos clients. Une situation encore exacerbée par la crise du Covid-19 ! C’est pourquoi votre abonnement Internet et votre abonnement téléphonique sont des outils indispensables, qui sont en majeure partie considérés comme des frais professionnels déductibles. 

6. Espace de travailEn ce qui concerne l’espace de travail, vous pouvez en louer un, dans un espace de coworking. Mais si vous avez suffisamment de place à domicile pour aménager un poste de travail, vous pouvez également comptabiliser une partie des dépenses liées à votre domicile comme frais professionnels déductibles. Notez que, comme pour tous les frais professionnels, le pourcentage des frais déduits doit être proportionnel à l’utilisation réelle. Vous pouvez travailler avec des coûts réels (factures de loyer/gaz/eau/électricité) ou avec un forfait. Analysez avec votre comptable la piste la plus intéressante pour vous.

Grâce à vos frais professionnels,  façonnez vous-même vos revenus et vos avantages, en fonction de vos besoins.
 

Vous envisagez de vous lancer comme freelance?

Mais souhaitez-vous d’abord discuter de votre situation et de vos idées avec un expert?

Réservez un chat vidéo gratuit
Start2Freelance