Menu
Blog Employeurs

L'ABC de la motivation à distance

Employeurs | 19 mai 2020 | Ecrit par Hermina Van Coillie

Depuis le début du confinement, nous avons été inondés de conseils pratiques concernant le télétravail. Mais savoir à quelle hauteur régler votre chaise ou comment occuper vos enfants ne suffit cependant pas à vous motiver et ne suffit pas pour continuer à faire votre travail avec la même passion, jour après jour, dans ces circonstances. Et plus encore, pour continuer à motiver les membres de votre équipe.

L'ABC de la motivation à distance

Même en situation normale, il n’est pas toujours facile de continuer à se motiver ou à motiver les membres de son équipe à distance. La crise actuelle du coronavirus complique encore un peu plus les choses.

L'ABC de la motivation

Selon une théorie de la motivation récente, scientifique et très utile, tout l’art consiste à motiver ses collaborateurs sans les contrôler. Sans contrainte, sans récompense et sans sanction. Le moyen d’y parvenir passe par la satisfaction de nos 3 besoins de base psychologiques (il ne s’agit pas ici de besoins physiologiques), innés (de notre naissance à notre mort) et universels (tout le monde a ces besoins) : ABC.

  • Autonomie :  

Accordez à vos collaborateurs une liberté psychologique suffisante. Il ne s’agit pas de leur accorder une liberté totale du type « faites ce que vous voulez », mais de leur donner un sentiment de liberté psychologique. Et une liberté du type « je vous donne le choix quand c’est possible ». Donnez donc à vos collaborateurs autant d’options, de choix et d’autonomie que possible. Laissez-les libres dans la mesure du possible, tout en leur offrant une structure et un cadre suffisant.

  • Besoin d'appartenance : 

Veillez à ce que vos collaborateurs restent en contact entre eux et avec l’organisation. Le sentiment d’appartenir à un groupe plus grand est essentiel. Nous voulons tous éprouver le sentiment de faire partie de quelque chose, de pouvoir prendre soin des autres, et que les autres prennent également soin de nous.

  • Compétence :  

Reconnaissez la compétence de vos collaborateurs et veillez à ce qu’ils aient l’impression que tout fonctionne encore correctement. Par exemple, que le télétravail se passe bien, de pouvoir organiser leur mode de vie actuel, de pouvoir encore accomplir leurs tâches professionnelles. Vos collaborateurs doivent savoir qu’ils sont capables de gérer tout ça et que cela n’excède pas leur niveau de compétence. Veillez également à ce que leurs tâches restent suffisamment stimulantes.

En résumé, communiquez l’ABC à vos collaborateurs !

Comment communiquer à vos collaborateurs l’ABC à distance ?

A.   Donnez de l’autonomie
L’autonomie à distance est automatiquement plus grande. Tout l’art consiste à trouver un bon équilibre entre offrir une structure suffisante (à distance) et accorder une liberté à vos collaborateurs. Et ce n’est pas évident. Parce que ce point d’échange se trouve ailleurs pour tous. Mettez-vous donc bien d’accord avec vos collaborateurs sur la manière dont ils souhaitent être suivis. Cherchez cet équilibre entre lâcher prise et maintenir. Testez et acceptez l’échec. Concluez des accords clairs sur le travail à fournir. Qu’attendez-vous de vos collaborateurs en termes de production et dans quels délais ? De cette manière, vous pouvez facilement établir le lien entre une autonomie suffisante et le résultat attendu.

B.   Restez connectés
Organisez des réunions sur Skype ou téléphonez-vous. Mais dans ce cas également, veillez à laisser une certaine autonomie à vos collaborateurs. Mettez-vous d’accord. Quelles sont leurs attentes ? Est-ce une bonne idée de commencer chaque journée par une réunion sur Skype ? Et de faire ensemble un brainstorming matinal ? Ou est-ce compliqué pour ce collègue qui prend justement son petit-déjeuner à ce moment-là ? Dans ce cas, Skype apparaît comme un outil de contrôle.

C.   Recourez aux talents de vos collaborateurs

Vous pouvez également recourir aux talents de vos collaborateurs à distance. Il s’agit même d’un beau défi à relever. Ne vous focalisez plus (si vous l’avez déjà fait) sur la manière dont un collaborateur travaille ou sur les heures auxquelles il travaille. Focalisez-vous plutôt sur les résultats obtenus.

La situation actuelle montre très clairement que cela n’a plus d’importance que votre collaborateur se connecte à 7 heures, puis fasse une pause pour aider ses enfants à faire leurs devoirs vers 9 heures. Ou qu’il commence à 11 heures et travaille ensuite d’une traite jusqu’au repas du soir.

Le plus important est que chaque collaborateur puisse décider lui-même de son emploi du temps et qu’il y ait une compréhension et une acceptation mutuelles au sein de l’équipe. En effet, chaque situation familiale est différente. Un collègue peut être confiné avec un bébé, ce qui nécessite une organisation tout à fait différente de celle d’une mère confinée avec 3 adolescents. Et vous pouvez compter sur la créativité de chacun pour trouver la solution adaptée à ses besoins.
 
Gardez à l’esprit qu’il existe différents types de travailleurs à domicile. Certains ont besoin de beaucoup de soutien, d’autres profitent de leur liberté nouvellement acquise. Alignez votre approche sur les besoins individuels de vos collaborateurs en matière d’ABC et gardez ainsi, ensemble, un niveau de motivation élevé.
 

Focus report: Motivation autonome
Découvrez les résultats de notre enquête sur la motivation des travailleurs belges.  Téléchargez le Focus report
0 Commentaire(s) Cacher/Montrer les commentaires
Pas de commentaire.