Menu
Blog Entrepreneurs

Pourquoi une bonne newsletter est-elle si importante ?

Entrepreneurs | 24 octobre 2019 | Ecrit par Oliver Op de Beeck

La newsletter est un canal important pour établir une relation avec ses clients. Elle permet également aux marques d’entrer en contact direct avec leur groupe cible, en dehors des algorithmes de Google et Facebook.

Pourquoi une bonne newsletter est-elle si importante ?
La plupart des newsletters visent généralement à informer les lecteurs des mises à jour du site web et à leur fournir des informations supplémentaires. Une bonne newsletter fait finalement office de magazine relationnel.

Par ailleurs, les newsletters jouent un rôle dans l’établissement et le maintien de la relation des utilisateurs avec un site web. La plupart du temps elles sont envoyées par e-mail et représentent une part importante de l’e-mail marketing.

L’e-mail marketing reste tendance. Cela ne fait aucun doute. Il est le moyen idéal d’atteindre rapidement et efficacement de nombreux clients (potentiels) et d’établir une relation durable avec eux.

Un phénomène curieux quand on y pense. Ces derniers temps nous sommes bombardés d’e-mails et de newsletters. Notre boîte de réception en déborde. Pourtant, l’e-mail marketing reste un outil d’une redoutable efficacité !

Comment en profiter ? En créant une newsletter qui fait mouche. Bien que l’envoi d’une newsletter soit l’une des méthodes les plus courantes d’e-mail marketing, c’est aussi l’une des plus complexes.

La rédaction d’une newsletter bien ficelée requiert, en effet, de l’expertise et de l’expérience. Nous avons établi pour vous une liste de quelques conseils pratiques.

1. Pensez aux besoins de votre public cibleLe client est roi. Basez-vous sur ses besoins et ne laissez pas vos propres intérêts prendre le dessus. De nombreuses entreprises se contentent malheureusement encore d’envoyer une seule et même newsletter à toute leur base de données.

Cette newsletter ne tient toutefois pas compte des besoins individuels et du profil du destinataire. Résultat : votre message l’intéresse peu. Évitez, par conséquent, les actions de masse. Plus les volumes sont importants, plus les résultats sont mauvais. Les envois de masse vers l’ensemble de votre base de données sont contre-productifs.

Choisissez d’envoyer le bon message à la bonne personne et au bon moment. Less is more. Plus une newsletter est adaptée aux intérêts et aux préférences spécifiques des destinataires individuels, plus elle sera ouverte et aura de chances d’aboutir.

Il est donc essentiel de segmenter vos newsletters de manière détaillée et de les personnaliser. Scindez votre fichier de destinataires en différents segments. Vous pouvez notamment diviser les destinataires en fonction de données démographiques, d’intérêts ou d’interactions. Adaptez ensuite les produits et les offres de la newsletter au groupe cible concerné.

2. Déterminez l’objectif concret de la newsletterToute newsletter qui se respecte poursuit un objectif. Que vise votre entreprise ? Vous souhaitez tenir un groupe cible informé de vos nouveautés et événements ? Vous voulez générer plus de trafic sur votre site web ? Vous désirez augmenter le taux de conversion ou créer davantage de leads ?

Formulez clairement vos objectifs. Les entreprises veulent souvent atteindre un trop grand nombre d’objectifs au moyen d’une seule et unique newsletter. Une grossière erreur car une telle newsletter ne porte pas ses fruits : elle n’est pas structurée. Restez donc fidèle à un sujet spécifique et concentrez-vous sur un seul but.

3. Mettez l’accent sur la création de contenuVotre newsletter devrait idéalement se composer à 90 % de contenu instructif et à 10 % de contenu promotionnel. Racontez une histoire. Les promotions sont accessoires dans votre récit.
Vos destinataires ne veulent pas être constamment harcelés avec vos produits ou services. Évitez l’autopromotion et concentrez-vous sur la création de contenu. C’est la seule manière d’apporter une valeur ajoutée à vos destinataires.

Veillez donc à trouver un juste équilibre entre l’autopromotion et le contenu. Votre newsletter peut, bien sûr, contenir un message publicitaire, mais il ne doit absolument pas constituer le message principal.
Ceux qui reçoivent ce type de newsletter se sentiront matraqués. Or, nous savons tous que l’insistance a un effet contre-productif sur les consommateurs.

 
  • Envie de recevoir plus de conseils ? Découvrez-en 6 nouveaux dans notre prochain blog.

  •