Login
Blog Entrepreneurs

Comment augmenter votre pension légale ?

Voici comment faire !
Entrepreneurs | 21 octobre 2020 | Ecrit par Herman Boonen

À l’âge de la retraite, la pension des entrepreneurs n’est pas élevée : nous ne vous apprenons rien. Après des années de dur labeur, la pension légale moyenne des entrepreneurs en Belgique n’est actuellement que de 900 euros. Ce n’est pas énorme pour maintenir votre niveau de vie actuel.

Comment augmenter votre pension légale ?
Heureusement, la législation belge prévoit plusieurs formules visant à compléter votre pension légale par différents types d’assurances. À cet égard, il est intéressant de noter qu’elles peuvent vous procurer un avantage fiscal important.
 
Détail intéressant : saviez-vous que des discussions politiques sont en cours en vue d’augmenter la pension légale pour les indépendants à 1 500 € par mois ? Une perspective positive !

Le choix du type d’assurance pension complémentaire dépend fortement du statut de votre entreprise et de sa forme juridique. Pour connaître le capital de pension dont vous disposerez pour votre retraite, il faut savoir que la durée, le montant des primes versées et le choix de la forme de placement auront une incidence sur le montant de votre future pension.

Quelles sont les options d’épargne supplémentaires ?Outre la pension légale pour les indépendants, il existe de nombreuses options pour compléter votre pension. En fonction de votre situation, une solution vous conviendra mieux qu’une autre. Nous vous énumérerons ci-dessous les possibilités.

1. La Pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI)Un élément important de votre pension est la Pension libre complémentaire pour indépendants, ou PLCI. Cette option peut être choisie par les entrepreneurs à titre principal ou complémentaire et est également possible pour les conjoints aidants.

De plus, vous pouvez déduire les primes que vous versez à 100 % comme frais professionnels de toutes les primes que vous versez est caractéristique de cette option. Elle présente l’avantage d’abaisser non seulement votre base imposable, mais aussi la base de calcul de vos cotisations sociales. Intéressant, donc !

Les autres avantages de la PLCI sont l’absence d’imposition sur les primes versées et un traitement fiscal très avantageux de votre capital final. Bref, c’est un must pour tout entrepreneur ou chef d’entreprise indépendant !
 
Détail intéressant : saviez-vous que l’administration fiscale a finalement décidé d’autoriser la déductibilité fiscale des primes de PLCI en 2020, spécialement pour les entrepreneurs qui ont demandé un report de paiement de leurs cotisations sociales en raison de la crise du coronavirus ? L’avantage de ceci est que la constitution de la pension ne sera pas compromise et que votre capital final prévu restera toujours atteignable.

2. L’Engagement individuel de pension (EIP)Si vous êtes en société, l’Engagement individuel de pension est une deuxième option très intéressante. Saviez-vous que chaque dirigeant d’entreprise ou administrateur qui reçoit une rémunération régulière de la société peut également bénéficier de l’EIP ?

Votre contrat d’EIP est toujours souscrit et payé par la société. Ici aussi, les primes sont déductibles à 100 % comme frais professionnels pour la société, ce qui fait baisser l’impôt des sociétés.

À noter que pour cette option, vous devez tenir compte du fait que vous ne pouvez constituer que 80 % de votre pension complémentaire. Cela signifie que quand vous atteindrez l’âge de la retraite, vos revenus ne pourront pas dépasser 80 % de votre dernier salaire annuel brut normal du moment où vous travailliez activement.

3. La Convention de pension pour travailleurs indépendants (CPTI)Depuis 2018, les indépendants ne travaillant pas en société peuvent également recourir à la Convention de pension pour travailleurs indépendants. Cette possibilité d’épargne a été créée pour offrir aux indépendants des options supplémentaires. Elle peut être considérée comme l’EIP axé sur les entreprises individuelles.

La CPTI est assurément un bon complément pour constituer votre pension. Vous devez toutefois garder à l’esprit que cette option est limitée à un maximum de 30 % de déductibilité à l’impôt des personnes physiques.

Pour l’EIP comme la CPTI, il est possible de verser des primes distinctes en fonction de vos revenus passés. Dans le jargon, on parle parfois de « back-service » ou de « prime unique ». Grâce à ces versements uniques, vous pouvez fortement compléter votre capital pension.

Saviez-vous que, sous certaines conditions, vous pouvez demander une avance sur celui-ci ? C’est le cas pour l’acquisition, la construction, la réparation ou la transformation d’un bien immobilier dans l’Espace économique européen. Intéressant, non ?

Qu’est-ce qui constitue pour moi une bonne option d’épargne ?Une chose est claire : il existe de nombreuses possibilités pour compléter votre pension légale. Mais une grande question subsiste bien sûr : laquelle vous convient le mieux ? Découvrez la réponse sans attendre grâce à notre simulateur de pension. Vous y obtiendrez une simulation personnalisée de votre capital final potentiel à l’âge de votre retraite.
 

Envie d’un revenu complémentaire pour maintenir votre niveau de vie une fois pensionné ?

Découvrez la solution qui vous convient le mieux avec notre simulateur

Vers l’outil de simulation

Les résultats de votre simulation peuvent être utilisés pour affiner et/ou adapter votre épargne-pension. En fonction de votre situation spécifique et individuelle, nos experts peuvent mettre au point pour vous un plan entièrement personnalisé.

Le rendement de votre pension complémentaire Vous souhaitez bien sûr obtenir le meilleur rendement possible pour votre épargne-pension complémentaire. Et c’est parfaitement possible ! Nous examinons ci-dessous les trois éléments principaux pour un capital à haut rendement :

1. Les taux d’intérêtLes taux d’intérêt constituent un premier élément du rendement de votre pension complémentaire. Les options d’épargne pour compléter votre pension légale ont en général un taux d’intérêt garanti. En termes techniques, on parle d’« investissement en branche 21 ».

2. La participation aux bénéficesUn deuxième aspect important du rendement est la participation bénéficiaire de l’option d’épargne-pension choisie. Tout assureur peut déterminer chaque année quel pourcentage de sa participation bénéficiaire il allouera aux produits d’assurance. La participation bénéficiaire n’est bien sûr pas garantie, contrairement aux taux d’intérêt garantis.
 
Astuce intéressante : en 2019, Securex a accordé une participation bénéficiaire de 0,95 % à tous les contrats à taux d’intérêt annuel. Cela concernait les contrats avec un rendement brut total de 2,10 % pour tous les versements de cette année-là. Dans le contexte financier actuel, il s’agit d’un très bon pourcentage.

3. La possibilité d’investirUne troisième option pour accroître votre rendement consiste à investir dans des fonds d’assurance. Cette forme de placements est également connue sous le nom d’investissement en branche 23. Avec un placement en branche 23, vous combinez un investissement avec votre épargne-pension complémentaire. Ce type d’investissement est fiscalement très intéressant et constitue assurément un moyen approprié de planification patrimoniale. Il n’y a bien sûr pas de garantie de rendement ou de capital, puisque votre argent est en partie investi. Vu les taux d’intérêt actuels, la possibilité d’obtenir un rendement plus élevé est toutefois bien réelle.


Il est donc clair qu’en tant qu’entrepreneur, vous pouvez vous constituer une belle pension complémentaire en plus de votre pension légale. Si vous vous demandez ce que cela peut représenter pour vous, notre simulateur de pension vous aide à y voir plus clair.

Si vous souhaitez une analyse de votre situation spécifique ou que vous êtes convaincu de l’utilité d’une pension complémentaire, contactez nos experts