Menu
Coronavirus

Questions fréquemment posées sur le corona et la prévention au travail

Trouvez les réponses à vos questions

En tant qu'employeur, vous et vos employés êtes probablement confrontés à de nombreuses questions. Il est donc temps de prendre les bonnes mesures pour faire face à cette crise.
Securex vous aide dans cette démarche et a recueilli les réponses à quelques questions qui pourraient vous être utiles, à vous et à vos employés.

Consultez également les dernières mises à jour sur le site du SPF Santé publique : www.info-coronavirus.be.

Questions fréquemment posées sur le corona et la prévention au travail

Gants

Cela a-t-il du sens d'utiliser des gants pour se protéger du COVID-19 ?

Comme l’a déjà tweeté le SPF Santé publique : 

« Porter des gants pour éviter d'être infecté par le coronavirus ? Une fausse bonne idée. Lavez-vous régulièrement les mains à l'eau et au savon et surtout, ne vous touchez pas le visage. »            

Certes, les gants en caoutchouc protègent les mains contre les bactéries et les virus et préviennent les irritations dues aux lavages fréquents à l'eau et au savon ou à l’utilisation de gel hydroalcoolique. Cependant, il peuvent donner un faux sentiment de sécurité.  

Les gens ont tendance à se toucher le visage plusieurs fois par jour inconsciemment avec leurs mains, ce qui peut provoquer une contamination par des germes au niveau des yeux, du nez et/ou de la bouche. Ceci qu’ils portent ou non des gants. Les personnes qui portent des gants vont également se laver les mains moins fréquemment, ce qui entraînera une contamination encore plus importante des différentes surfaces, où les germes peuvent survivre pendant un certain temps, et donc constituer aussi une source d'infection. 

Une hygiène correcte des mains est donc primordial (affiche). 

Important !  Coupez les ongles courts et ne portez pas de bagues : un gel ou un savon désinfectant ne désinfecte guère les germes cachés sous les bagues et les ongles. 

Toutefois, si vous portez des gants, enlevez-les en suivant les instructions ci-dessous afin d’éviter le contact avec l’extérieur des gants et ainsi éviter la contamination par les germes qui pourraient se trouver sur le gant. 

  1. Saisissez l'extérieur du gant au niveau du poignet sans toucher la peau. 
  2. Tirez le gant à l'envers.   
  3. Pliez le gant en boule et tenez-le dans la main gantée.   
  4. Faites glisser le doigt (index) à l’intérieur du bord du gant restant.   
  5. Enlevez le gants à l’envers, en en faisant un sac pour les deux gants.   
  6. Jetez les gants dans le sac d'élimination approprié.   
  7. Immédiatement après avoir retiré les gants, les mains DOIVENT être lavées à l'eau et au savon ou désinfectées avec un gel à base d'alcool. 

Les gants en caoutchouc sont conçus pour un usage unique et ne doivent pas être réutilisés

Masques

Comment utiliser un pleximasque ?

IMPORTANT!

  • Essayez toujours de respecter la distance de 1,5 m. Si cela n’est pas possible, le masque offre une protection supplémentaire. 

  • Le masque ne remplace sous aucune prétexte l’hygiène des mains qui doit toujours être respectée. 

METTRE LE MASQUE 

1. Lavez-vous les mains à l’eau et au savon, séchez-les avec une serviette jetable. Jetez la serviette dans un poubelle à pédale avec couvercle contenant un sac en plastique que l’on peut fermer. 

2. Sortez le masque du sac en le prenant par le bandeau. Evitez de toucher l’écran. 

3. Placez l’écran devant le visage et adaptez le bandeau en le serrant à votre tête. Il existe des versions avec élastiques, velcros et fermeture à strip. 

PORT DU MASQUE 

4. Evitez de toucher l’écran avec les mains. 

5. Si vous souhaitez enlever le masque pendant un certain temps, prenez-le par le bandeau et ne touchez pas l’écran. 

ENLEVER LE MASQUE 

6. Prenez le masque uniquement par le bandeau. Evitez de toucher la face extérieure de l’écran. 

7. Désinfectez le masque avec une solution sur base d’alcool à 70% ou une solution de javel de 0,1 % (= 40 ml javel de 8° dans un litre d’eau). Faites le toutes les 4 heures. Certainement en fin de shift. 

8. Lavez-le encore une fois avec de l’eau et un détergent et séchez-le avec une serviette jetable. Jetez la serviette dans un poubelle à pédale avec couvercle contenant un sac en plastique que l’on peut fermer. 

9. Lavez-vous les mains encore un fois avec de l’eau et du savon 

ENTRETIEN DU MASQUE 

10. Conservez le masque dans un sac en papier. Dans la mesure du possible, réservez-le pour un usage personnel.  Il est conseillé de noter votre nom sur le sac dans lequel vous gardez votre pleximasque. 

11. Si le masque n’est pas utilisé pendant un temps prolongé, lavez-le une fois par semaine. 

Quels sont les masques qui existent et qui peuvent être utilisés pour prévenir la propagation du coronavirus ?
Equipement de Protection Individuel (EPI) ou non ?
Il existe des masques chirurgicaux et des masques de filtration de particules (FFP) qui sont utilisés comme EPI dans diverses circonstances professionnelles, telles que décrites dans le code du Bien-être au travail. Par exemple, un ouvrier du bâtiment qui coupe des pierres avec une meuleuse est obligé de porter un masque FFP3 !
 
Toutefois, la recommandation de porter désormais des masques pour prévenir la propagation du coronavirus est couverte par les recommandations pour la protection de la santé publique et il ne s’agit donc pas dans ce cas d’EPI.
 
Les masques sont aujourd’hui recommandés car tout le monde doit être considéré comme potentiellement contagieux :
  • Les personnes qui n'ont pas encore été malades : elles peuvent être contagieuses même si elles n'ont pas de symptômes ;
  • Les malades : ils sont les plus contagieux lorsque les premiers symptômes apparaissent et restent ensuite contagieux pendant la phase de la maladie, à la maison ou dans le milieu hospitalier ;
  • Les personnes qui ont été malades et qui reviennent au travail : elles sont encore considérées comme contagieuses pendant dix à quatorze jours ;
  • Les personnes qui ont été malades et dont le test est négatif : il n'est pas certain que ces personnes soient immunisées et elles peuvent donc tomber malades une seconde fois et être à nouveau contagieuses ;
Quel masque pour se protéger du coronavirus ?
Pourquoi les masques ? A partir du 4 mai, de nombreuses personnes vont revenir dans les rues. Si tout se passe comme prévu, elles seront encore plus nombreuses à partir du 11 mai. Dans plusieurs cas, comme par exemple lors de l'utilisation des transports publics, la distance d’ 1,5 m ne sera pas respectée.
Le non-respect de cette distance sera autorisé à partir du 4 mai, sous réserve du recours à des mesures de protection supplémentaires : utilisation de masques et des parois en plexiglas.
Les masques ne servent pas à se protéger, mais à empêcher la personne qui le porte d'infecter les passants.
La qualité des masques n'a pas vraiment d'importance, tant que la bouche et le nez sont couverts. En parlant, en éternuant ou en toussant, les gouttelettes seront arrêtées par le masque.

Quels masques ? Des masques jetables, des masques réutilisables, des "masques faits maison", des bandanas et même des foulardspeuvent être utilisés pour se couvrir la bouche et le nez. Les normes n'ont pas d'importance ici.
 
Les normes sont importantes pour les prestataires de soins qui travaillent à proximité des patients atteints de covid-19 et qui sont très contagieux. Les masques chirurgicaux et les masques FFP2 utilisés comme EPI dans les services covid-19 doivent donc être conformes aux normes.
 
N'oubliez pas non plus que les masques standardisés (masques chirurgicaux et FFP) sont délivrés sur ordonnance et ne peuvent pas être fournis à des entreprises du secteur non essentiel ou à des particuliers
 
! Des masques doivent bien être entendu être fournis aux travailleurs dont les conditions de travail l’exigent comme les masques FFP3 pour les travailleurs qui utilisent des meuleuses.

Attention : l'hygiène des mains et la règle du 1,5 m de distance restent les mesures de protection prioritaires, également à partir du 4 mai. Ce n’est que si le 1,5 m ne peut pas être respecté qu’une distance plus courte peut être autorisée, à condition que vous portiez un masque et que ce soit pour une durée aussi courte que possible.  

Informations techniques sur les masques
Masques chirurgicaux

Les masques chirurgicaux couvrant la bouche et le nez doivent répondre aux exigences de la norme EN 14683.  Il existe trois types de « masques chirurgicaux » :
  • Masque de type I : destiné aux clients, pas aux travailleurs.
  • Masque de type II : à utiliser par les travailleurs dans les cas où le port d’un masque est nécessaire, mais qu’il n'y a pas de risque de projection de liquide biologique.
  • Type de masque IIR : il s'agit de la variante imperméable. Il est destiné à protéger les muqueuses nasales et buccales des éclaboussures de liquide biologique. Il est recommandé d'utiliser les masques buccaux de type IIR dans les procédures générales de soins de santé, y compris chez les patients infectés par le coronavirus.
Masques FFP
Le masque de protection respiratoire FFP doit répondre aux exigences de la directive européenne sur les équipements de protection individuelle et à la norme NEN-EN 149+A1. Utilisez un masque de protection respiratoire jetable sans soupape d'expiration, car il y a un risque d'entrée de gouttelettes par la soupape en cas d'éclaboussures.
 
Il existe 3 types de masques de protection respiratoire :
  • Masque FFP1 : c'est le niveau de performance le plus bas lorsque l’on parle d'un masque de protection. Ce masque a une efficacité d'au moins 80% contre les particules en suspension dans l'air. La fuite latérale (autour du visage) ne doit pas dépasser 22 %. Ce masque est entre autre utilisé lorsque on est en présence de norovirus.
  • Masque FFP2 : C'est la catégorie moyenne des masques de protection et son efficacité est de 94%. La fuite latérale ne doit pas dépasser 8 %. Ce masque est notamment utilisé en cas de tuberculose. Les masques FFP2 sont recommandés lors de bronchoscopie, de réanimation cardio-pulmonaire, d'intubation trachéale, de ventilation non invasive, de ventilation manuelle, etc...
  • Masque FFP3 : cette classe offre la plus haute protection et a une efficacité d’au moins 99 %. La fuite latérale ne doit pas dépasser 2 %. Ce masque est utilisé pour travailler avec des cytostatiques.

Mesures de précaution

Un de mes travailleurs dit être dans la population à risque. Que dois-je faire ?
L'employeur ne connaît pas l'état de santé de ses collaborateurs. C’est pourquoi, il est conseillé de prévoir une communication à l’ensemble des travailleurs dans laquelle :
  • Vous énumérez les groupes considérés à risque (voir ci-dessous) et vous conseillez aux personnes qui seraient concernées de contacter leur médecin généraliste, qui évaluera si leur état de santé leur permet de continuer à travailler et dans quelles conditions :
    • Personnes de plus de 65 ans
    • Personnes dont le système immunitaire est affaibli
    • Personnes traitées par chimiothérapie et/ou radiothérapie
    • Personnes souffrant de maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales
    • Personnes présentant un diabète déséquilibré (= mal contrôlé)
    • Personnes souffrant d'obésité morbide (BMI > 40) sans diabète et avec une circonférence abdominale élevée
  • Vous les informez qu'ils ne sont pas autorisés à venir travailler en cas de symptôme(s) et qu'ils doivent contacter leur médecin traitant :
    • Symptômes respiratoires : toux, difficulté à respirer, douleur thoracique, congestion nasale, écoulement nasale, maux de gorge, aggravation de symptômes respiratoires chroniques (bronchopneumopathie chronique obstructive, asthme, toux chronique, ...).
    • Autres : fièvre, fatigue, courbatures, maux de tête, perte d’appétit, diarrhée sans cause apparente, perte soudaine de goût et/ou odorat, confusion aiguë, chute soudaine sans cause apparente
Dans le cadre des mesures de prévention imposées par le gouvernement ou mises en place par les entreprises dans le cadre du déconfinement et de ses différentes phases, le travailleur réévaluera avec son médecin traitant s’il fait toujours partie de la catégorie des personnes dites à risque.
 
REV 25.05.2020
Comment puis-je me protéger du coronavirus ?
REV 20.03.2020

Sensibilisez vos travailleurs en leur rappelant ces règles essentielles :
  • Le plus important : se laver régulièrement et soigneusement (40 à 60 sec.) les mains avec de l’eau et du savon.
    • Sur notre affiche, vous trouverez la méthode pour se laver les mains efficacement.
  • Tousser dans un mouchoir en papier ou dans le pli du coude.
  • Utiliser des mouchoirs en papier en cas d’éternuement ou pour se moucher et les jeter dans une poubelle munie d’un couvercle.
  • Eviter de serrer des mains ou de faire la bise.
  • Rester à la maison si on est malade. Ne pas aller travailler !
  • Eviter les contacts proches avec les personnes malades.
  • Eviter autant que possible de toucher votre visage avec vos mains.
Veillez à ce que du savon et des serviettes, de préférence jetables, soient à leur disposition. 
Utilisez nos affiches pour une campagne de communication Rappelez également à vos travailleurs d’être attentif au moindre symptôme :
  • Contrôle de la température matin & soir : ne doit pas dépasser 37,3°C (prise au thermomètre frontal – recommandations OMS)
  • Toux douloureuse
  • Respiration difficile ou douloureuse
!!!! A partir du moment où l’on présente un de symptômes suivants, on peut être considéré comme potentiellement infecté. Que faire ? Rentrez chez soi et contacter son médecin traitant.
Un travailleur peut-il refuser de suivre les mesures de prévention de base prévues au sein de l’entreprise ?

REV - 18.03.2020

Non, pour les mesures de prévention de base telles que l’hygiène des mains, l’hygiène respiratoire, le respect de la distance sociale et le fait de signaler qu’on présente des symptômes.

Pourquoi ? Parce qu'ils s'agit d'instructions légitimes de l’employeur que le travailleur est tenu de respecter dans le cadre de la protection de sa santé personnelle et celle de ses collègues. 

Questions fréquemment posées sur le COVID-19

Entrepreneurs

Nous vous aidons et vous apportons des réponses claires aux questions importantes pour vous et votre entreprise.

Plus d'information

Employeurs

Nous vous informons sur vos droits, vos devoirs et sur les mesures les plus adaptées que vous devez prendre.

Plus d'information

Comptables

Trouvez les réponses que vous pouvez donner à vos clients, qu'ils soient indépendants ou employeurs.

Plus d'information

Prévention

Pour éviter la propagation du virus au maximum, il est crucial de se focaliser sur la prévention et la protection.

Plus d'information

Travailleurs

Avec le nombre croissant d’infections au COVID-19, vous vous posez probablement de nombreuses questions.

Plus d'information

Vous avez une question à laquelle vous ne trouvez pas de réponse ?

Contactez-nous !