Menu
Blog Entrepreneurs

Quelle est la nouvelle normalité pour la communication professionnelle ?

Entrepreneurs | 16 juillet 2020 | Ecrit par Magali De Reu

Ces derniers mois vous avez dû ajuster votre stratégie de marketing et de communication. Mais maintenant que la nouvelle normalité s’installe doucement, il est l’heure de réfléchir à votre communication post-coronavirus.

Quelle est la nouvelle normalité pour la communication professionnelle ?
Comment traiter au mieux avec tous vos intervenants ? Réponse ici !

Satisfaire les clients et les fidéliser ? Restez positif et constructifIl y a, probablement, un risque que vous ayez perdu une partie de vos activités cours des derniers mois. La période à venir reste incertaine pour bon nombre d’entre vous. Et vous ne le croirez peut-être pas, mais l’optimisme est votre porte de secours ! Non seulement parce qu’il vous permet d’aborder certains sujets sur lesquels vous avez une influence, mais aussi parce qu’il véhicule une image positive. Vous voulez que vos clients soient satisfaits de votre collaboration. Et ils ont probablement eux aussi de nombreux doutes.

Essayez surtout de rester constructif dans vos discussions et votre communication par e-mail. Si les messages chargés d’émotion inspirent l’honnêteté, un flux permanent de négativité produit un effet contre-productif. Vous recevez un e-mail moins agréable ? Un de vos clients refuse de payer ? Réfléchissez avant de répondre et ne réagissez pas à chaud. 

Et avant que j’oublie : faites attention avec la « réduction coronavirus » et d’autres avantages similaires bien intentionnés. De nombreuses personnes (dont vos clients) sont actuellement fatiguées par le coronavirus. Votre intention est bonne, mais la connotation des messages relatifs au coronavirus l’est un peu moins. 

Conserver vos relations avec les fournisseurs et les sous-traitants ? Soyez honnête et transparent. Vous souhaitez évidemment que vos clients continuent à faire appel à vos services, à acheter vos produits. Mais vos fournisseurs en attendent autant de vous. Vous travaillez habituellement régulièrement avec des fournisseurs, des sous-traitants, des consultants ? Malheureusement, votre situation financière actuelle ne le permet plus. Jouez franc-jeu. Reporter l’échéance n’a tout simplement aucun sens, car plus vous attendez, plus le message sera mal reçu.  

Jouez donc la carte de la transparence dès que possible. Soyez honnête, mais proposez votre aide. Vous connaissez peut-être un entrepreneur qui recherche un profil comme celui de votre sous-traitant. Une situation où les 2 parties sont gagnantes. 

Vous avez du personnel ? Soyez clairLes indépendants qui emploient un ou plusieurs salariés sont nombreux à avoir récemment dû les mettre temporairement au chômage partiel ou complet. Certaines entreprises ont même été contraintes de licencier. 

Une situation pénible, car vous vous retrouvez soudainement à devoir jongler avec un effectif réduit et vos travailleurs n’ont temporairement ou définitivement plus aucune sécurité d’emploi.  

Malgré tout, vous pouvez adoucir la situation en tant qu’employeur. Vos collaborateurs travaillent à domicile ? Ce n’est pas pour autant que vous ne devez pas faire d’effort pour entretenir la collaboration. D’autant que la guerre des talents fait plus que jamais rage. Le confinement a été l’occasion pour de nombreux salariés de réfléchir à leur développement et à leur avenir. Vous voulez garder vos travailleurs les plus compétents ? Soyez clair sur la reprise du travail.

Communiquez en temps utile sur la nouvelle manière de travailler dans votre organisation. Prévoyez des mesures de prévention, encouragez le télétravail, motivez votre équipe à distance, respectez la distanciation sociale et, surtout, tenez compte de votre équilibre vie professionnelle-vie privée et de celui de vos travailleurs. Croyez-moi, ils vous en seront certainement reconnaissants.
 
Besoin de plus de conseils pour votre entreprise ? Posez vos questions à un de nos experts !