Menu
Blog Entrepreneurs

Et si j’engageais un stagiaire à la rentrée ?

Entrepreneurs | 28 août 2019 | Ecrit par Yasmina Nouri

La rentrée académique pointe le bout de son nez et comme chaque année de nombreux stagiaires souhaitent acquérir de l’expérience professionnelle dans leur domaine d’étude. En effet, certaines écoles supérieures et universités incluent une période de stage dans leur cursus. Alors pourquoi ne pas accueillir un de ces stagiaires au sein de votre entreprise ?

Et si j’engageais un stagiaire à la rentrée ?
Un stagiaire, pourquoi pas ? J’ai le droit ?La réponse est oui, les employeurs du secteur public ou privé, ainsi que les entrepreneurs peuvent engager des stagiaires.

Je peux engager un stagiaire, super ! Mais je le trouve où ?Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez prendre directement contact avec les écoles supérieures et universités dont les cursus correspondent aux profils recherchés. Vous pouvez également poster votre offre sur le site de votre entreprise ou sur des plateformes spécialisées (Student.be, Mon stage,…).

Quelles sont les modalités ? Dois-je prévoir un contrat, une déclaration Dimona ?Pour répondre à cette question il faut déterminer la situation du jeune que vous souhaitez engager en tant que stagiaire. Est-il encore aux études ? Doit-il faire un stage obligatoire dans le cadre de ses études ? Veut-il simplement acquérir de l’expérience professionnelle ?
La matière étant régionalisée, il existe, par conséquent, une multitude de conventions. Dans un souci de clarté, nous n’abordons pas, dans cet article, les stages réservés aux apprenants en alternance ni aux demandeurs d’emploi. Pour plus d’informations, consultez notre dossier stage/apprentissage sur Lex4You !


Stage obligatoire inclus dans le cursus scolaireDans cette hypothèse vous devez conclure une convention tripartite avec l’étudiant et son institution académique. Les modalités du stage sont déterminées par l’établissement (durée, horaire, tâches du stagiaire, conditions de rupture).
Ces stages ne sont pas rémunérés mais vous pouvez rembourser les frais encourus par le stagiaire dans le cadre de son stage (frais de déplacement, repas,…).

Vous ne devez donc pas établir de fiche de paie ou de déclaration Dimona (une Dimona 'without DmfA' devra toutefois être établie si la durée du stage n'est pas explicitement fixée et excède 60 jours auprès d'un même employeur au cours d'une année académique). Il faudra néanmoins inscrire le stagiaire dans le registre du personnel. Si vous êtes entrepreneur, vous devrez également vous affilier auprès d’un Service Externe de prévention et de protection au travail (SEPP).


Convention d’immersion professionnelleIl s’agit d’une convention de stage en entreprise volontairement décidée par un employeur et un stagiaire en dehors de tout cadre réglementaire et en dehors de toute obligation scolaire ou académique.
Cette convention doit être constatée par écrit et contenir un certain nombres de mentions obligatoires.

Concernant l’indemnité à verser au stagiaire, il y a un minimum mais pas de maximum. Les montants et modes de calculs diffèrent d’une région à l’autre, nous vous renvoyons à notre dossier stage/apprentissage et à notre socioliste (mot-clé stagiaire immersion/convention d’immersion professionnelle) sur Lex4You pour plus de détails.

Une Dimona ‘without DmfA’ devra être établie. Mais vous devrez également contracter une assurance pour le stagiaire et vous affilier auprès d’un Service externe de prévention et protection au travail (SEPP).


Que dois-je encore prévoir concrètement pour mon stagiaire ?Vous devez prévoir un poste de travail, le matériel nécessaire à la réalisation de ses tâches (un PC, du matériel de bureau, vêtements de travail…) et un badge d’accès aux locaux. Vous pouvez désigner un référent au sein de votre organisation qui encadrera le stagiaire et sera sa personne de référence.

Désormais vous avez les clés nécessaires afin d’accueillir un stagiaire comme il se doit !