Menu
Blog Entrepreneurs

6 conseils pour une newsletter percutante

Entrepreneurs | 31 octobre 2019 | Ecrit par Oliver Op de Beeck

Vous avez découvert dans notre précédent blog l’intérêt d’une bonne newsletter. Elle contribue à nouer des liens avec vos (futurs) clients. Un must !

6 conseils pour une newsletter percutante
Vous trouverez ci-dessous 6 nouveaux conseils pour une newsletter qui met dans le mille.

1. Imaginez des titres créatifsPas moins de 2 millions d’e-mails sont envoyés à travers le monde chaque seconde. Il ne vous reste qu’à espérer que le vôtre marque les esprits. Assurez-vous donc d’attirer l’attention de vos destinataires. Le titre personnalisé (ou la ligne d’objet) a clairement une influence positive à cet égard.

Choisissez un titre qui indique clairement le sujet de la newsletter. Évitez les mots spam tels que « gratuits » ou « dépêchez-vous ». Le filtre anti-spam de votre boîte de réception pourrait considérer ce type d’e-mails comme du courrier indésirable.

Rédigez, par ailleurs, un titret aussi court que possible. Essayez de vous limiter à 50 caractères. Les destinataires ne font souvent pas attention aux t trop longs. De plus, un titre à rallonge est automatiquement raccourci sur les appareils mobiles et coupé au milieu d’une phrase.

2. Rédigez un call-to-action clairIl est essentiel d’ajouter des call-to-actions dans votre newsletter. De quoi encourager les lecteurs à cliquer sur le lien vers votre site web pour passer ensuite à l’action. Un call-to-action efficace incite les lecteurs à agir et contribue à remplir l’objectif de votre e-mail.

3. Faites en sorte qu’il soit facile de se désabonner (opt-out)Donnez toujours à votre public cible la possibilité de se désabonner d’une newsletter. Vous veillez ainsi à ce que votre liste de diffusion ne comporte que des adresses pertinentes.
Tout bénéfice pour vous. Plus les destinataires non intéressés se désinscrivent, plus le taux de clics est élevé.

Et puis… La qualité prime sur la quantité, non ? Un destinataire non intéressé n’a que faire de vos newsletters et sera contrarié s’il lui est impossible de se désabonner.

4. Misez sur la personnalisationOsez-vous adresser personnellement à votre groupe cible. En vous adressant personnellement à vos destinataires, d’une part, et en leur proposant un contenu sur mesure, d’autre part, vous ouvrez les possibilités d’interaction. Vous composez ainsi une newsletter en parfaite adéquation avec le profil du destinataire.

Le fait d’écrire en votre nom propre permet également de personnaliser davantage votre newsletter. Vous voyez souvent vos newsletters signées par « Sophie de Zalando » ou « Cora de Mora ». Ces noms restent en mémoire. En personnalisant l’expéditeur, vous augmentez les chances que les destinataires ouvrent votre newsletter.

Enfin, n’utilisez pas le no-reply, mais veillez à ce que le destinataire puisse répondre à votre e-mail.

5. Choisissez un lay-out séduisantAssurez-vous que votre newsletter ne soit pas trop longue, auquel cas les clients décrocheront rapidement et son contenu sera rapidement considéré comme non pertinent. Évitez les phrases vagues et confuses ainsi que le jargon technique. Soyez bref et concis.

Les titres forts incitent souvent à poursuivre la lecture, mais les images, les citations ou les mots/phrases percutants y contribuent également. Incluez des visuels attrayants dans votre newsletter et veillez à ce que vos boutons soient clairs. Concevez, par ailleurs, une newsletter aux couleurs de votre entreprise afin que les destinataires en reconnaissent d’emblée l’expéditeur.

Il est, enfin, crucial de structurer votre newsletter. Travaillez avec des titres, des intertitres et des paragraphes. Osez aussi jouer la carte de la variété : rédigez, par exemple, votre newsletter sous forme de liste, comme un top 5.

6. Suivez vos résultats de prèsMesurer, c’est savoir. Il est extrêmement important de garder une trace des différentes statistiques après avoir envoyé votre newsletter au monde entier :
  • Combien de destinataires ont ouvert votre newsletter ?
  • Combien d’entre eux ont effectivement cliqué sur le lien qui renvoie vers votre site web ?
  • Combien sont passés à l’achat grâce à votre newsletter ?
Utilisez cette information pour faire une analyse approfondie. L’idéal pour découvrir quel type d’e-mail fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour votre groupe cible. Vous pourrez ensuite exploiter ces données pour optimiser votre newsletter.
 
  • Avec ces conseils et ceux du blog Pourquoi une bonne newsletter est-elle si importante ? vous avez toutes les clés en main pour concevoir une newsletter en béton.

  • Attention : ne vous laissez pas guider aveuglément par ces conseils. Ils vous sont donnés à titre indicatif. Vous êtes le seul à savoir ce qui fonctionne pour votre entreprise. À l’instar des différentes cultures, chaque groupe d’abonnés a ses préférences.

    Utilisez donc ces meilleures pratiques comme point de départ, puis expérimentez pour découvrir ce qui fonctionne le mieux pour votre entreprise.
     
    0 Commentaire(s) Cacher/Montrer les commentaires
    Pas de commentaire.
    Laissez un commentaire