Menu
Blog Employeurs

Réouverture des salons de coiffure: différentes options s'offrent à vous

Employeurs | 14 mai 2020 | Ecrit par Frederik Dhont

Le lundi 18 mai, les salons de coiffure pourront rouvrir. Fini les « coupes corona » et les colorations du supermarché. Ouf !

En raison de la charge de travail supplémentaire et des règles de sécurité à respecter lors de la réouverture, il est possible que vous soyez à la recherche de solutions plus flexibles qu’avant la crise du coronavirus. Suivons le redémarrage des activités d’Annie, notre coiffeuse fictive.

Réouverture des salons de coiffure: différentes options s'offrent à vous
Annie dirige le salon de coiffure "Hair Care" et a deux travailleurs. Ses clients ont pu prendre rendez-vous en ligne ces derniers jours et l'agenda des prochaines semaines est déjà quasi complet. Annie envisage donc d’allonger les heures d'ouverture de son salon et même d’ouvrir un jour de plus. Ainsi, elle pourra plus rapidement réduire la liste d'attente. Mais Annie peut-elle procéder de la sorte, et si oui, comment doit-elle s’y prendre ?
 

Travailler en shifts 

Avant que le coronavirus ne frappe, « Hair Care » était ouvert du mardi au samedi, de 9 heures à 18 heures. Les deux ouvriers travaillaient chacun cinq jours par semaine de 9 heures à 18 heures, avec une heure de pause pour le déjeuner. Cela se résume donc à 8 heures par jour et 40 heures par semaine.

Annie souhaite dorénavant ouvrir son salon de coiffure, de 6h à 20h. Le personnel devra donc travailler en shifts. Leur nouvel horaire de travail pourrait ressembler à cela :
Jours de travail
Ouvrier
Horaire
Pause 
Horaire
Temps de travail
Mardi jusqu'au samedi 
Bea 
6:00 – 10:00 
10:00 – 10:30 
10:30 – 14:30 
8h/jour, 
40 h/semaine 
Claudio 
11:30 – 15:30 
15:30 – 16:00 
16:00 – 20:00 
Pour pouvoir instaurer cet horaire de travail, Annie devra d'abord modifier le règlement de travail. Comme il s'agit d'une petite entreprise qui n'a pas de conseil d'entreprise, elle peut recourir à une procédure souple. Son secrétariat social peut l'aider dans les démarches administratives nécessaires pour informer et consulter le personnel.
 
Ouvrir un jour de plus est autorisé mais... 
Les salons de coiffure ne sont pas des "commerçants", ils ne doivent donc pas tenir compte de la législation économique qui impose des heures de fermeture et un jour de repos hebdomadaire. À première vue, cela semble être une bonne nouvelle pour Annie, car elle peut alors ouvrir son salon tous les jours de la semaine. Elle doit néanmoins tenir compte de deux éléments supplémentaires : le repos hebdomadaire et l'interdiction de travailler le dimanche.
 
Période de repos hebdomadaire 
La convention collective de travail (CCT) du 25/11/1974 impose, dans le secteur de la coiffure, une durée de travail hebdomadaire maximale de 5 jours et une période de repos hebdomadaire ininterrompue de 48 heures. Annie peut donc ouvrir son salon un jour de plus, par exemple le lundi, mais elle devra alors bien répartir les shifts afin que les 5 jours et 48 heures soient respectés pour chaque ouvrier.

Il est également possible de demander une dérogation à cette CCT. Cette procédure prend un certain temps car vous devez soumettre le nouveau règlement de travail au président de la commission paritaire 314. Si votre demande est acceptée, vous pouvez déroger au rythme de 5 jours et à la période de repos de 48 heures, à condition d'accorder au personnel un week-end complet au moins 10 fois par an.
 
Faire travailler son personnel le dimanche ? C’est interdit ! 
Le fait que les salons de coiffure puissent ouvrir 7j/7 et 24h/24 ne signifie pas qu'Annie soit autorisée à faire travailler du personnel le dimanche. Même en cette période de COVID-19, le travail du dimanche est toujours interdit ! Cette interdiction s'applique uniquement à ses ouvriers. Annie est indépendante et est autorisée à servir personnellement ses clients le dimanche, par contre, elle ne peut pas être assistée par ses ouvriers ce jour-là.
 
Le chômage temporaire possible jusqu’au 30/6 
Et si, malgré la réouverture, il n'y avait pas assez de travail pour que tous vos ouvriers puissent travailler ? Vous pouvez alors prolonger la procédure allégée de "chômage temporaire pour cause de force majeure" pour vos ouvriers. L'ONEM considère votre situation comme un cas de force majeure jusqu'au 30 juin 2020. N'oubliez toutefois pas de transmettre les informations salariales le plus tôt possible, afin que votre personnel puisse rapidement percevoir ses indemnités.
 
Règles de sécurité 
Vous saviez déjà que vous et vos clients devez en principe porter un masque buccal et appliquer la distanciation sociale. Mais il y a de nombreuses autres directives à suivre. Pour un aperçu complet, nous vous renvoyons à votre Service externe de prévention et aux mesures spécifiques pour les coiffeurs. Il existe également un guide de mesures génériques, valable pour tous secteurs confondus. Ce dernier aborde, entre autres, l'hygiène des mains, les trajets domicile-lieu de travail, l'aménagement du lieu de travail, les repos et pauses déjeuner, etc.
 
Que fait Securex pour vous? 
Vous souhaitez obtenir de l'aide pour établir un nouvel horaire de travail pour votre salon de coiffure ou de beauté ? Votre conseiller juridique Securex peut examiner, avec vous, les possibilités et vous guider dans l'administration. Votre organisation du travail sera ainsi prête pour l'avenir.

Conseil: consultez toute l'information pour le redémarrage de votre entreprise.
 
Préparez votre organisation à la relance des activités
0 Commentaire(s) Cacher/Montrer les commentaires
Pas de commentaire.