Groupe Securex
 
 
 

Burn-out : les travailleurs en fin de trentaine et les travailleurs à temps plein sont les plus exposés

Le nombre d’employés belges présentant un risque accru de burn-out a augmenté de plus de moitié en l’espace de trois ans. Ce sont surtout les 35-39 ans qui courent le risque le plus élevé. C’est ce qui ressort d’une étude de Securex auprès d’un échantillon représentatif de 1.552 travailleurs belges. Le prestataire de services RH souligne l’importance de la motivation dans la prévention du burn-out, outre le requis de base visant à rendre le travail moins contraignant et plus épanouissant. « La prévention du stress au travail et en dehors de celui-ci est plus que jamais indispensable, mais les travailleurs doivent aussi aimer leur travail ou lui trouver du sens. » explique Heidi Verlinden, HR Research Expert chez Securex. Securex conseille donc de miser plus sur la confiance, le fait de donner un sens et la mise en avant des talents.

  • Les travailleurs en fin de trentaine et les travailleurs à temps plein courent le plus de risque. En cause : l’excès de stress au travail et la pression de la sphère privée
  • Le nombre d’employés avec un risque accru passe de 10 % à 17 % en l’espace de trois ans
  • Les ouvriers et les employés encourent le même risque

Lire plus

 

Contact de presse

Karolien De Prez - Press & PR Manager
T: +32 2 729 92 78
E: karolien.de.prez@securex.be